Location du matériel de Béton : Ce qu’il faut savoir avant de louer du matériel

Vous n’avez jamais loué d’engins de génie civil auparavant ? Honnêtement, le processus peut être intimidant. Vous vous demandez ce dont vous avez besoin ? Quelles questions vous devez poser ? Comment procéder pour louer l’équipement de béton et gros œuvre ?

Ne vous inquiétez pas plus ! Nous avons rassemblé les réponses afin qu’après avoir lu ce guide, vous puissiez être sûr d’avoir le scoop sur la façon de louer un matériel de génie civil.

Que devez-vous savoir pour louer du matériel de béton et gros œuvre ?

Chez WOOTMAT, nous fournissons des locations à nos clients tous les jours, et nous avons rassemblé une liste des types d’informations que nous utilisons pour associer nos clients à la meilleure pièce pour effectuer le travail. 

Si vous prenez de l’avance en disposant de ces informations lorsque vous vous adressez à une société de location, le processus sera certainement beaucoup plus rapide.Que dois-je savoir pour louer du matériel de bétonnage ?

Si vous n’avez pas de réponse précise à certaines de ces questions, ne vous en faites pas. Une bonne société de location d’engins de génie civil sera en mesure de vous donner des recommandations, à condition que vous ayez des informations précises sur le type de projet que vous allez réaliser.

1. Environnement du projet

Notez l’environnement du projet. Il est utile de préciser si le projet se déroule à l’intérieur ou à l’extérieur, sur un terrain plat ou sur une colline rocheuse, et de fournir toute autre information sur le chantier. Ces informations donnent un certain contexte et permettent à la société de location de recommander la meilleure pièce pour cet environnement. 

Dans de nombreux cas, il existe différents modèles de chaque pièce disponible, certains conçus pour les applications intérieures, d’autres pour les conditions extérieures difficiles.

Outre l’environnement immédiat de l’équipement sur le site, n’oubliez pas de tenir compte des zones qu’il est susceptible de traverser pendant son séjour. Bien que cela n’ait pas toujours d’incidence sur la recommandation de l’équipement, il est préférable de fournir ces détails au cas où.

2. Type de matériel 

La première chose que vous devez établir est le type d’équipement dont vous avez besoin. Ne compliquez pas trop les choses avec des spécifications à ce stade, pensez uniquement à la fonction. 

À quoi doit-il servir ? Vous devez préparer une quantité de beton de 200 à 500 litres ? Louez une bétonnière tractable

Atteindre un volume plus important ? Louez une bétonnière 800 litres

Des petites quantités de mortier et béton ? Envisagez une petite bétonnière électrique

Avez-vous besoin d’accessoires tels qu’une buse béton ?

Cela peut sembler trop simple, mais il existe de nombreuses pièces d’équipement différentes à louer. Parfois, la clé pour obtenir le meilleur rapport qualité-prix est de pouvoir communiquer ce que vous avez besoin de faire avec l’équipement.

3. Taille de l’équipement

Quelle quantité de beton devez-vous préparer ? Quelle est la durée demandée ? À ce stade, commencez à établir des spécifications pour le travail que vous effectuez. Vous n’avez pas besoin d’un montant exact, mais essayez de donner au moins une fourchette générale. 

4. Les accessoires nécessaires

Existe-t-il un accessoire particulier pour cet équipement qui pourrait vous faciliter la tâche ? 

Si vous n’avez pas une connaissance approfondie de ce qui est disponible, parcourez les sites Web des sociétés de location pour vous faire une idée des options qui s’offrent à vous. Vous pouvez également poser cette question en contactant les responsables de la société pour savoir s’il existe un moyen plus efficace d’effectuer le travail.

5. Durée du projet

La durée du projet semble assez simple, mais elle peut être délicate. Tout d’abord, vous ne savez peut-être pas combien de temps il vous faudra pour achever la partie du projet qui nécessite l’équipement. L’objectif final est de trouver un équilibre entre la nécessité de disposer de l’équipement pendant la durée nécessaire, et celle de ne pas le laisser traîner, d’occuper de l’espace et de gaspiller de l’argent.

Pour certains projets, cette durée peut être d’un jour, pour d’autres, de plusieurs semaines ou de plusieurs mois. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des contrats de location pour les locations à court et à long terme.

6. Enlèvement ou livraison

Si la pièce que vous louez doit être au centre de vos préoccupations, il y a quelques autres facteurs à prendre en compte. Si vous n’avez aucun moyen de transporter la pièce, ne paniquez pas. 

Si vous voulez en profiter, assurez-vous de vous renseigner uniquement auprès des sociétés de location qui livrent dans votre région.

7. Politiques d’assurance et de protection

Chaque fois que vous travaillez avec du matériel, il est important de prendre en compte l’assurance. Que se passe-t-il si un accident, un vol, un vandalisme ou tout autre événement se produit pendant que l’équipement se trouve sur votre site ? 

De votre côté, la première étape consiste à rechercher auprès de votre compagnie d’assurance actuelle toute couverture d’assurance préexistante dont vous pourriez bénéficier pour ce type d’équipement.

Si vous faites partie d’une entreprise de construction ou si vous utilisez du matériel dans une ferme ou un ranch, il y a de fortes chances que vous ayez souscrit une police d’assurance commerciale pour l’utilisation de ce matériel. Si vous êtes propriétaire de votre propre entreprise, vous n’avez peut-être pas d’assurance pour ce type d’équipement. À ce stade, assurez-vous simplement de connaître la couverture dont vous disposez.

8. Formation de l’opérateur

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’équipement que vous louez n’est pas livré avec un opérateur formé, vous devrez donc avoir un plan pour savoir comment utiliser la pièce. Cela ne signifie pas pour autant que vous ou l’ouvrier qui travaillera sur le projet devez déjà savoir comment utiliser cette pièce spécifique.

Dans certains cas, certaines unités de location exigent que l’opérateur soit certifié pour utiliser cette pièce. Si vous n’avez pas la formation nécessaire, ou même si vous avez besoin d’une remise à niveau, une bonne entreprise de location d’engins de génie civil pourra vous aider. 

9. Consultation sur la location

Si, à un moment donné, vous n’êtes pas sûr de ce dont vous avez besoin, vous pouvez envisager de passer un premier appel à une société de location. Demandez à parler à un professionnel de la location des engins de chantiers. Si vous décrivez le projet ou le travail sur lequel vous travaillez, l’environnement dans lequel il se déroule et le résultat que vous espérez obtenir, les experts en location devraient être en mesure de vous orienter dans la bonne direction pour certains aspects spécifiques.

Questions à poser avant de louer

Une fois que vous aurez déterminé ce que vous devez savoir avant de louer du matériel, vous voudrez poser certaines questions avant d’accepter de louer. Si l’équipement dont vous avez besoin peut être le même quelle que soit l’entreprise que vous choisissez, les contrats de location varient d’une entreprise à l’autre, ce qui aura un impact sur votre location et votre responsabilité.

Une fois que vous avez découvert plusieurs entreprises disposant de l’équipement dont vous pensez avoir besoin et que vous avez établi, par le biais d’un devis ou d’une conversation initiale, qu’elles peuvent respecter le calendrier de votre projet, il est important de se poser les questions suivantes avant de louer.

1. Quelles sont vos politiques de livraison et d’enlèvement ?

Vous avez établi la date à laquelle vous aurez besoin du matériel de beton, mais quels sont les délais de livraison et d’enlèvement proposés par l’entreprise ? 

Y a-t-il des jours précis où vous pouvez faire déposer ou récupérer l’équipement ? 

Devrez-vous ajuster votre calendrier pour respecter les horaires de livraison et d’enlèvement proposés par la société de location ? 

Le calendrier de livraison aura-t-il une incidence sur le montant que vous paierez si vous devez faire livrer le matériel avant le jour où vous en aurez besoin ?

Assurez-vous de savoir comment la livraison et l’enlèvement sont gérés et quelles sont les responsabilités ou les frais éventuels que vous aurez dans l’un ou l’autre de ces processus.

2. L’équipement fait-il l’objet d’un plan d’entretien ? Avez-vous les dossiers d’entretien ?

C’est un mythe de croire que les équipements de location sont tous anciens et en mauvais état. En fait, pour fournir un équipement fiable et efficace, de nombreuses sociétés de location proposent des modèles récents. Quel que soit l’âge de l’équipement, s’il n’a pas été entretenu correctement, il est possible qu’il devienne un casse-tête pour vous.

Renseignez-vous sur l’entretien effectué sur l’équipement et sur la date de la dernière révision, afin d’être sûr d’obtenir un équipement à la hauteur de vos attentes. Après tout, vous comptez sur ce matériel de béton pour accomplir un travail et vous ne voulez pas qu’un mauvais dossier d’entretien vous en empêche.

En plus de demander un dossier d’entretien, il est également important de savoir si vous êtes responsable de l’entretien quotidien pendant que vous êtes en possession de l’équipement.

3. Que se passe-t-il si la pièce tombe en panne ? Existe-t-il des directives sur ce que vous devez faire ?

Même avec des dossiers d’entretien impeccables, la réalité est que l’équipement peut parfois tomber en panne. Pour se préparer à cette situation, il est toujours bon de demander quelles sont les politiques et procédures de location en place si une pièce doit être réparée pendant le travail. Y a-t-il un numéro de téléphone spécifique à composer ? Existe-t-il des règles pour enquêter soi-même sur la panne ?

4. Combien de temps vais-je attendre pour un remplacement ou une réparation ?

Dans le même ordre d’idées, vous devez vous assurer que vous savez ce que vous pouvez attendre de l’entreprise si une pièce tombe en panne sur le chantier. 

Enverra-t-elle un membre de l’équipe de service sur le terrain pour y jeter un coup d’œil ? 

Dans l’affirmative, dans quel délai pouvez-vous envoyer quelqu’un sur place ? 

Si la réparation n’est pas rapide, pourriez-vous obtenir un remplacement en temps voulu ? 

Si vous devez respecter un calendrier précis, ces détails sont particulièrement importants.

5. Si je veux prolonger la durée de la location, puis-je le faire ? Si oui, comment ?

Que faire si votre projet prend plus de temps que prévu ? S’il y a une chance que cela se produise, il est bon de couvrir cette situation. 

Devrez-vous procéder à l’enlèvement et recommencer le processus de location pour terminer votre travail ? 

Y a-t-il une chance que vous puissiez prolonger le contrat de location sans retourner l’équipement ? 

Dans l’affirmative, quels sont les coûts associés et quelles sont les directives à suivre si vous vous trouvez dans cette situation ?

6. Quelle est votre politique de facturation ? Quand le paiement est-il dû ?

La location d’un matériel de beton est un investissement, il est donc important de connaître les détails de la politique de facturation. 

Le paiement intégral ou partiel est-il dû au moment de l’enlèvement ou de la livraison de l’équipement ? 

Le paiement est-il dû au moment du retour ?

La période de facturation commencera-t-elle au moment où la pièce quitte les installations de l’entreprise ou au premier jour de travail sur le site ? 

S’ils livrent l’équipement, y a-t-il des frais supplémentaires pour ce service ?

Ce ne sont là que quelques-unes des questions que vous pourriez envisager de poser. L’essentiel est de s’assurer que la facturation et le paiement de votre matériel de location sont clairs, afin que vous sachiez quel montant est dû et quand.

7. Quelle est la répartition des frais pour le coût de la location ?

Les sociétés de location ont probablement des structures de prix différentes, il est donc important de savoir ce que vous payez, surtout lorsque vous essayez de choisir entre deux ou plusieurs sociétés de location. 

Quels frais sont inclus dans le coût de la location de matériel beton ? 

Y a-t-il des frais supplémentaires qui pourraient être facturés ? 

Ce qui est inclus dans un domaine pour une société peut entraîner des frais supplémentaires pour une autre, alors assurez-vous de comprendre combien vous payez pour chaque poste.

8. Existe-t-il une politique de retour de l’équipement ?

Dans un monde idéal, tous les détails sont réglés à l’avance et vous évitez d’avoir à retourner une pièce. Mieux vaut prévenir que guérir ! Renseignez-vous sur la politique de retour de l’entreprise de location afin d’avoir l’esprit tranquille en sachant que vous pourrez vous adapter en cas de besoin.

9. Quelqu’un sera-t-il disponible après les heures de travail si j’ai un problème ?

Le travail que vous effectuez peut ne pas correspondre aux heures d’ouverture de la société de location. Si vous avez un problème ou si vous devez les joindre pour une raison quelconque pendant que vous travaillez et que le magasin est fermé, vous risquez de ne pas avoir de chance. 

Assurez-vous de demander si quelqu’un est disponible en dehors des heures d’ouverture normales et, le cas échéant, comment le contacter. Vous pouvez également demander s’il y aura des frais pour les joindre.

10. Offrez-vous une formation aux opérateurs pour cette pièce ?

Comme nous l’avons mentionné dans la section précédente, la formation de l’opérateur est l’un des éléments importants à prendre en compte avant de louer un équipement. Si une formation est requise, l’entreprise de location offre-t-elle la formation dont vous aurez besoin ? 

Si ce n’est pas le cas, peut-elle vous renvoyer à une ressource qui peut vous aider à obtenir la formation de l’opérateur avant de louer un engin de bétonnage ?

11. Les polices de protection sont-elles incluses dans vos contrats de location ?

Connaître la couverture dont vous disposez, ou dont vous ne disposez pas, n’est que le point de départ. L’étape suivante consiste à vous assurer que vous comprenez la protection ou la couverture d’assurance fournie par la société de location. Bien que toutes les sociétés de location travaillent probablement de manière un peu différente dans ce domaine, le plus important est que vous sachiez de quelle couverture vous disposez.

12. Quelle couverture d’assurance est incluse dans vos contrats de location ?

Les polices d’assurance sont très utiles et peuvent apporter une certaine tranquillité d’esprit en ce qui concerne l’équipement. Cependant, il est important de tenir compte de ce qui n’est pas couvert par ces polices et de demander une couverture d’assurance supplémentaire.

Pour mieux comprendre l’assurance du matériel de location, comparons-la à l’assurance automobile. Lorsque vous souscrivez une assurance automobile, votre police comporte plusieurs éléments différents, qui couvrent tout, depuis la voiture elle-même et les personnes qui s’y trouvent jusqu’aux biens qui l’entourent et aux poursuites qui peuvent être engagées à la suite d’un accident. Les couvertures d’assurance pour le matériel de location sont très similaires.

Si vous réfléchissez à la couverture dont vous disposez, si vous vous renseignez sur les polices de protection qui existent déjà et si vous vous rendez compte qu’il y a des trous dans la couverture, vous devriez demander des recommandations pour savoir où aller pour obtenir une police d’assurance temporaire qui peut vous aider.

Décider de l’achat ou de la location d’un matériel de bétonnage

Combien de fois avez-vous envisagé d’acheter ou de louer une bétonnière ? Vous vous demandez encore s’il existe une bonne ou une mauvaise décision ? Eh bien, il n’y en a pas.

Le secteur de la construction est aujourd’hui si compétitif que le moindre coût supplémentaire peut vous priver de la place de meilleur soumissionnaire. Les outils et les équipements de construction s’achètent et/ou se louent dans certains cas, mais la décision finale dépend de la fréquence et de la manière dont vous pouvez répartir certains de ces coûts.

La décision d’acheter ou de louer un équipement de construction est une décision qui doit être mûrement réfléchie, et le résultat global doit être pris en considération. Examinons les facteurs à prendre en compte pour décider d’acheter ou de louer du matériel de bétonnage.

Analysez vos besoins 

Dans le secteur de la construction, une règle générale veut que si vous n’utilisez pas une pièce plus de 60 à 70 % du temps, vous devriez envisager de la louer. Toutefois, si votre taux d’utilisation dépasse ce seuil, envisagez d’acheter ou de louer l’équipement. 

Une autre considération qui pèse en faveur de l’option d’achat est de savoir s’il y a des conséquences financières importantes si vous n’avez pas le bon équipement immédiatement disponible. Par exemple, vos bétonnières seraient-elles incapables d’effectuer une réparation sur le terrain sans soudure ou sans alimentation par générateur ? 

Quelle est la polyvalence de la bétonnière ? Si la machine est utilisée dans toute l’entreprise pour de nombreux types de travaux, il est probable qu’il soit judicieux de l’acheter.

À l’inverse, travailler avec un loueur ou un distributeur moderne vous permet d’acquérir de l’expérience avec le nouvel équipement et de faire des comparaisons directes avant l’achat. La mise à niveau vers une nouvelle technologie peut vous permettre de soumissionner un travail de manière plus compétitive. La location offre un moyen rentable de la tester et de calculer les gains d’efficacité sur le chantier, ce qui permettra de justifier plus facilement l’achat de l’équipement.

Si la valeur de la location de l’équipement par rapport à l’ensemble du projet est faible, alors les bénéfices « perdus » en raison de la location sont presque insignifiants. À l’inverse, si les coûts de l’équipement représentent une part importante du budget du projet, l’entrepreneur qui possède son équipement bénéficie d’un avantage concurrentiel.

Tenir compte des incitations fiscales/dépenses en capital

Il y a également des facteurs financiers et comptables à prendre en compte. Les frais de location peuvent être facturés au client ou déduits annuellement en tant que frais professionnels. 

En revanche, l’achat d’une pièce est une dépense en capital qui doit être traitée comme telle au moment de l’imposition. Vous ne pouvez pas déduire la totalité des dépenses de l’équipement acheté au cours de l’année de son acquisition. Les coûts d’investissement sont ensuite amortis ou dépréciés sur la durée de vie utile de la pièce.

Examinez les taux d’intérêt

Les fabricants et les concessionnaires d’équipements s’efforcent d’offrir aux propriétaires d’entreprises des financements avantageux afin de rendre l’achat d’équipements plus intéressant. De nombreux concessionnaires/fabricants proposent même des financements à taux zéro sur des périodes spécifiques et pour des achats de certaines tailles.

La dépréciation et de la valeur de revente

Si vous décidez d’acheter un engin de génie civil , faites des recherches pour comparer les différentes marques et modèles. Certaines machines conservent leur valeur beaucoup mieux que d’autres dans la même catégorie de produits et auront plus de valeur lorsque vous les vendrez plus tard.

En particulier si vous aimez acheter des équipements neufs sur une période donnée, le choix de la bonne machine en fonction de la dépréciation annuelle et des performances peut faire la différence financière dans la décision de louer ou d’acheter. 

De même, les équipements d’occasion disponibles sur le marché sont généralement de meilleure qualité que par le passé, notamment grâce aux concessionnaires et aux fabricants qui proposent des équipements d’occasion certifiés.

Pesez les coûts de transport

Lorsqu’ils envisagent des décisions financières, de nombreux entrepreneurs négligent le coût total de la gestion de l’équipement. Par exemple, si vous êtes basé à Paris et que vous remportez un appel d’offres pour un travail à Marseille, vous devez penser au coût du transport de l’équipement sur 775 km. 

Les coûts du camion, du chauffeur, du temps de chargement et de déchargement et du carburant diesel doivent être inclus. Une fois sur le chantier, vous devrez engager quelqu’un pour entretenir et alimenter l’équipement en carburant. Tenez compte de la géographie : il peut être plus judicieux de louer l’équipement à une destination donnée que de le transporter.

Location du matériel de Béton et Gros Oeuvre – Foire Aux Questions (FAQ)

Comment faire une dalle béton ?

Vous vous demandez comment faire une dalle béton pour garage ? Vous souhaitez faire une dalle béton pour terrasse ? La pose de dalle béton suit presque la même procédure. Il s’agit de :

  • Tracer grossièrement l’emplacement de la dalle
  • Piquetage de l’emplacement
  • Enlever le gazon
  • Poser la sous-base
  • Construite et mettez en place le coffrage de la dalle de béton
  • Enduire le coffrage en béton
  • Enduire l’intérieur du coffrage d’huile végétale ou d’un agent de décoffrage.
  • Mouiller la sous-base
  • Mélanger et verser le béton
  • Couler le béton humide
  • Talocher le béton pour le lisser et lui donner de la texture.
  • Laisser le béton durcir

Combien de sac de béton pour 1m3 ?

Environ 29 sacs sont nécessaires pour 1m3 de ciment.

Comment faire du béton ?

Le mélange de ciment est une excellente compétence de bricolage à maîtriser et peut être appliqué à un large éventail de projets de construction extérieure. Avec les bons outils, matériaux, équipements de sécurité et un peu d’huile de coude, vous pouvez fabriquer votre propre mélange de mortier ou de béton, prêt à être utilisé pour votre prochain travail.

Pour la plupart des travaux domestiques, vous pouvez préparer tous les mélanges de ciment, mortier et béton vous-même. Si vous envisagez une surface plus importante ou un projet plus compliqué, il peut être utile de vous procurer une bétonnière.

Si vous êtes prêt à faire du bricolage, le mélange de ciment est facile et se fait en quelques étapes rapides :

  • Préparez l’équipement et les matériaux
  • Mélangez du sable, du ciment et de l’eau pour obtenir un mortier. Pour obtenir du béton, ajoutez des granulats au mélange.
  • Mélangez soigneusement jusqu’à obtenir la bonne consistance.
  • Mélangez les matériaux pour faire du mortier ou du ciment
  • Nettoyez pour éviter le durcissement

Béton désactivé ou enrobé ?

Si vous voulez réaliser un aspect béton gravillonné et antidérapant pour votre extérieur, le béton désactivé est convenable. Il s’agit de la désactivation de la surface pour mettre en valeur les granulats contenus dans le béton en enlevant la couche superficielle du béton.

Si vous avez un chantier de construction et d’entretien de toutes sortes de routes, d’aires de stationnement, d’aires de jeux et de sport, l‘enrobé vous convient le mieux.

Comment faire un escalier en béton ?

Ce processus de conception et de construction vous aide à construire un escalier en béton :

  • Mesurer l’élévation et la course
  • Posez les semelles
  • Dessinez les marches
  • Vérifiez l’équerrage, le niveau et l’aplomb
  • Installez des coffrages de la rampe
  • Fixez les entretoises
  • Remplissez les gravats
  • Ajoutez des barres d’armature
  • Mélangez et remplissez de béton ciré
  • Installez des bordures de protection
  • Enlevez les coffrages

Sac béton prêt à l’emploi donne combien en m3 ?

Le dosage béton dépend d’une formule claire. Un nombre de 57 sacs de 35 kg de béton prêt à l’emploi est nécessaire pour donner un volume de 1 m3. Cette relation est extraite selon la masse volumique béton ou ce qu’on appelle la densité béton.

Comment percer un mur en béton ?

Percez un trou dans le béton en une minute ou moins si vous utilisez cette technique : 

  • Étape 1 : Marquez au crayon la position souhaitée des trous sur la surface du béton et vérifiez leur emplacement avant de commencer.
  • Étape 2 : Mettez vos lunettes de protection, puis insérez dans le marteau perforateur le foret à maçonnerie en carbure de tungstène correspondant à la taille de trou souhaitée. 
  • Troisième étape : Commencez par faire un trou de guidage
  • Étape 4 : Réglez la vitesse à fond, en gardant une prise ferme sur l’outil avec les deux mains, et percez dans le beton jusqu’à ce que le trou soit complet.
  • Cinquième étape : Posez la perceuse et prenez le clou de maçonnerie et le marteau. 
  • Étape 6 : Sortez périodiquement la perceuse pour brosser la poussière de béton.
  • Étape 7 : Soufflez toute la poussière de béton hors du trou avec une bombe d’air comprimé, Étape 8 : Répétez cette procédure pour tous les autres trous dont vous avez besoin

Comment isoler un abri de jardin sur une dalle de béton ?

Nous avons décrit ci-dessous notre processus en 6 étapes pour isoler un abri de jardin sur une dalle de béton :

  • Étape 1 : Compacter votre sol dur
  • Étape 2 : ponçage
  • Étape 3 : Pose de la membrane anti-humidité
  • Étape 4 : Bétonnage (Vous pouvez utilisez le béton cellulaire)
  • Étape 5 : Renforcement du béton
  • Étape 6 : Nivellement et isolation

Quels sont les différents types de béton ?

Les différents types de béton sont :

  • Ordinaire/plain : Ses constituants sont le ciment, le sable et les granulats, mélangés à de l’eau, généralement dans le rapport 1:2:4.
  • Léger : Également connu sous le nom de béton cellulaire, il s’agit d’un matériau très « fluide » qui peut être facilement coulé par gravité et qui est autonivelant.
  • Haute densité : Il est souvent utilisé dans les centrales nucléaires et autres bâtiments de ce type.
  • Béton armé : C’est un composite polyvalent et l’un des matériaux les plus utilisés dans la construction moderne.
  • Préfabriqué : Il s’agit d’une forme préparée, coulée et durcie hors site
  • Précontraint : C’est un matériau structurel qui combine les propriétés de compression élevées du béton avec la résistance élevée à la traction de l’acier.
  • Renforcé de verre : C’est un matériau de construction couramment utilisé pour former des panneaux de revêtement extérieur.
  • Autoplaçant : Il s’agit d’un béton non ségrégatif qui peut couler sous son propre poids, s’étaler, remplir des coffrages et encapsuler des armatures sans nécessiter de consolidation mécanique. 
  • Fibre de béton : Le béton fibré est un matériau composite composé d’un mélange de ciment, de mortier et de fibres appropriées, discrètes, discontinues et uniformément dispersées.